BORSACASA
BORSACASA
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

CITATIONS DES TRADERS CELEBRES

Aller en bas

CITATIONS DES TRADERS CELEBRES Empty CITATIONS DES TRADERS CELEBRES

Message par Admin le Dim 4 Avr - 13:31

1.Le marché est une arène ou les autres traders sont des adversaires

2. Il faut toujours privilégier la défense à l'attaque ( Paul Tudor JONES)

3. Le trading ressemble enormèment au surf. Je tente de prendre une vague au bon moment et si par malheur je la rate, j'attends la suivante ( Michael MARCUS)

4. l'important n'est pas de subir des échecs, tout le monde en a subi, en subi ou en subira, mais de pouvoir en sortir plus expérimenté.

5. la bourse n'est pas un milieu où l'on peut se permettre d'improviser

6. l'erreur la plus commune dans le trading : Vendre trop tôt une position gagnante, et conserver trop longtemps une position perdante (Livermore)

7. citation d'alexandre elder:
vous réussirez en trading seulement si vous gérez cette activtée comme une recherche intellectuelle sérieuse. faire du trading en laissant libre courts a ces émotions est mortel. pour vous aider a vous assurez le succès utilisez des règles de money management basées sur la prudence. un bon trader surveille son capital avec autant de soin qu'un plongeur professionnel surveille ses réserves en oxygène.


Dernière édition par Admin le Lun 5 Avr - 5:37, édité 2 fois
Admin
Admin
Admin

Messages : 151

https://borsacasa.forum-pro.fr

Revenir en haut Aller en bas

CITATIONS DES TRADERS CELEBRES Empty Re: CITATIONS DES TRADERS CELEBRES

Message par Admin le Dim 4 Avr - 13:47

SERIEUX ET LOGIQUE NE PAIENT PAS TOUJOURS EN BOURSE

J’ai chipé à un auteur pas encore célèbre, et terriblement sympathique; je le sais car je le connais bien; ... la citation suivante qui fait figure d’introduction à son dernier livre :

" Le trader et l’investisseur sont sous le contrôle d’émotions inconscientes, et leurs actes sont dénués de la logique dont ils se prévalent".

Les intervenants réguliers sur les marchés financiers resteront probablement pétrifiés par le fait qu’en quelques mots, tout est exprimé sur la réalité du trading.
Pour les autres, c'est-à-dire pour ceux qui restent scotchés face à l’hermétisme de cet aphorisme financier, je vais tenter de vous illustrer la chose.

On attend de l'aphorisme qu'il prononce le vrai, et je sais qu’en matière de finance, le vrai, une fois énoncé, provoque systématiquement des accès de fureur ... alors, petites guêpes, soyez gentilles, ne m’aiguillonnez pas trop violement.

" On peut gagner beaucoup d’argent sur les marchés financiers avec un taux d’opérations réussies de 50%, voire beaucoup moins, par exemple : 30 % d’opérations à succès !"

voilà le secret que nous confia jadis, un vieux professeur d’économie qui faisait couiner sa craie blanche sur le tableau noir, tandis que nous notions vigoureusement son conseil avisé en noir sur nos pages blanches.

" Sur le plan arithmétique, en voilà une proposition qu’elle est robuste !" affirmera avec aplomb la fameuse Madame Michu avec son PEA à -65% ...

En effet, il suffit que les 50% de cas gagnants génèrent des gains copieux tandis que les 50% de pertes soient d’envergure famélique, et hop, le tour est joué.

Mais, il y a un hic !

Car, s’il est vrai qu’un auteur ne fait pas un bon critique, pas plus qu’un ivrogne ne fait un bon barman, alors moins encore, un dévoué professeur d’économie au sein d’une grande école ne fait un bon trader. En effet, ce raisonnement est parfaitement viable sur le plan financier, mais il fait fi d’une méconnaissance du fonctionnement du cerveau et de la psychologie des êtres. Sur le plan cérébral : un gain n’est pas égal à une perte.

Au sein du cerveau, une perte laisse un sillon environ 3 fois plus profond qu’un gain. C’est là une constante dans tout le genre animal. Dame nature, par le biais de l’évolution, nous a raffiné un logiciel qui agit de telle manière qu’une peur nous laisse de bien plus profondes empreintes qu’une joie. Cela afin de nous éloigner à tout prix de ce qui nous est pathogène, et de nous pousser inconditionnellement vers ce qui est profitable.
La série : un gain, une perte, un gain, une perte, un gain, une perte ... ne fait pas zéro ! Cette séquence reproduite à l’infini, laisse l’individu normalement constitué, non pas dans une situation psychologiquement équilibrée, mais plutôt dans une configuration de déficit émotionnel : ce qui revient à le placer dans l’antichambre de la dépression. Sur le plan cortical, aussi bien que sur le biais hormonal, l’équilibre idéal se situerait du côté de 3 gains pour 1 perte ... 75 % de positions gagnantes, indépendamment du montant !

Dans le même genre d’idée lumineuse qui vous mènera probablement vite fait, bien fait, tout droit à la caserne des pauvres, examinons simplement la manière dont vous établissez la liste des valeurs à acheter. J’ai la conviction que vous êtes fiers de votre mode opératoire, et de la qualité de votre sélection, bref, de ce que l’on nomme, en excellents déserteurs de la langue Française, votre " stock picking". Vous tirez cette certitude du fait que vous avez bigrement phosphoré en amont du choix, et vous jubilez à mort de la puissance de vos conclusions.

" M’enfin !" dirait Gaston Lagaffe " N’est-ce pas écrit partout qu’on opère ainsi pour devenir un fin stratège, hein, M’amzelle Jeanne ?".
" C’est simple, c’est trop con ! On analyse : le price earning ratio, l’évolution du chiffre d’affaire, la rentabilité, le dividende, ... la configuration graphique ; et c’est tout : Chauffe Marcel !" lui répondra Vincent Lagaffe, un cousin contemporain de Gaston, tandis qu’il roulait en moto sur le crâne de son meilleur pote Bigdil.
Il est donc impossible de perdre ainsi, et pourtant ... ce sera inévitablement pour le néophyte, quelquefois à une vitesse supra-lumineuse, le drame du choc mortel de la ruine !

J’imagine ce que vous murmurez : " Quel indigent ce type ! Une analyse fondamentale conjuguée à une analyse chartriste, c’est tout de même ce qu’il y a de mieux !".
Rassurant, c’est certain ; utile, c’est probable ; efficace, cela reste à voir.

Ma tâche est ingrate, car je ne cherche pas à user la fibre motivationnelle du trader à succès qui est en vous.
Je souhaite simplement vous renseigner sur des processus complexes, piégeux, et qui sont d’autant plus perfides que leurs ressorts se situent au niveau de l’inconscient.
Transitons ensemble et harmonieusement (Waou le gourou !) des sciences économiques et financières vers les sciences humaines afin de guider vos pas hésitants sur le sentier tortueux de la finance comportementale.
Des travaux scientifiques de premier plan montrent que, contre toute attente, la partie gauche du cerveau, celle qui est dévolue au langage et à la rationalité, est moins impliquée dans les décisions finales que la partie droite, celle qui est dévolue aux émotions.
En fait, même si nous tentons de rationaliser au maximum le sens de nos choix, l’acte final est plus souvent que nous le croyons le fait d’une pulsion profonde et inconsciente.
Par exemple, on achètera l’action Alcatel-Lucent, un peu par le truchement du raisonnement (les chiffres, le graphe et les perspectives), et beaucoup car on aime l’informatique et les réseaux.
Les spécialistes nomment cette distorsion sous le vocable de biais du foyer.

Au fait, n’avez-vous pas remarqué qu’il existe des valeurs sur le CAC 40 que vous ne tradez jamais, quand bien même les news sont prodigieusement bonnes, et que la configuration graphique du cours est sublime ?
Pourquoi, à votre avis, hein ?

C’est tout simplement le résultat du pouvoir de la partie droite du cerveau ... inconsciente et émotionnelle qui prend le dessus !
A ce dysfonctionnement du processus de décision vient se greffer un second bug cognitif ... Bill Gates sort de ce corps, je te l’ordonne ... que je te patche.
En effet, en cas de choix inadapté qui tournerait au cauchemar, la partie rationnelle du cerveau se déchaînera pour trouver en rafale des arguments logiques dans le but de tenter de rationaliser le hasard, et pour vous contraindre à tenir vos positions en mode espoir.
Tous les chercheurs connaissent ce trait de caractère qu’ils affublent de biais de confirmation.
Lorsque les moins values deviendront épouvantables, le cerveau rationnel ira jusqu’à se concentrer uniquement sur les informations confirmant le sens de votre choix primaire, occultant à la manière de l’autruche (c'est-à-dire les yeux fermés, la tête dans le trou, et le postérieur en l’air bien en évidence ... le marché est vicieux, attention à la savonnette !), tout ce qui va à l’encontre du choix initial.
Faites un tour rapide sur le site internet de votre broker préféré.
Branchez vous sur les forums des actions : Thomson, Soitec, Orco, Alcatel, Natixis, AGF, Rodriguez, BNP, Nicox ... et jugez par vous-même de l’expérience des protagonistes.
Mesurez ce qu’ils échangent quotidiennement à l’aune de ce que je viens de d’écrire, et faites vous un avis personnel.

Vous avez la possibilité de ne rien retenir de mon humble bafouille, qui suis-je après tout ? ... mais je sais ce qu’il vous adviendra immanquablement ...et, au fond vous le savez aussi. C’est bien caché, mais c’est déjà là au tréfonds de vos êtres depuis toujours !
En cas de mort imminente, ne dit-on pas que l’on voit un tunnel, des sons apaisants et une lumière réconfortante ... une lumière au bout du tunnel ...
Et, pour le trader non avisé, un truc pas croyable qui avance dans sa direction, en silence, vite, très vite, c’est un être évanescent ... et il murmure de sa voix de miel une effroyable vérité : " Tu sais, le plus grand défi du placement financier auquel il faut faire face ? C’est de détenir la vérité sur soi-même, et d’être capable d’accepter ce dont on est incapable !".
Qu’est ce que j’en sais ? Ben, euh ... avant de pouvoir écrire ... je suis mort plusieurs fois !

Loic AbadieChristophe Gautheron
Admin
Admin
Admin

Messages : 151

https://borsacasa.forum-pro.fr

Revenir en haut Aller en bas

CITATIONS DES TRADERS CELEBRES Empty Re: CITATIONS DES TRADERS CELEBRES

Message par Admin le Dim 4 Avr - 13:51

Citations de Jesse Livermore, meilleur trader de tous les temps, série n°1
Par: Conseil Forex

* 12-11-2009





Comme je vous l'ait déjà dit, j'aime pas trop l'analyse technique. C'est pourquoi j'admire tout particulièrement les Grands Traders du début du 20 ème siècle, qui n'avaient même pas de PC à leur disposition.

Ils devaient se contenter de leur feeling.
Parmi eux, le plus célèbre et le plus talentueux d'entre était certainement Jesse Livermore, parti de rien et devenu multimillionnaire.

A ce propos, vous pouvez retrouver son livre-biographie ''Mémoires d'un spéculateur'' en cliquant ici (enfin sur le titre, vous avez compris...).

Ecrit il y a plus de 80 ans, cet ouvrage est cité comme une référence fondamentale par la quasi totalité des traders professionnels du monde entier. Non pas qu'il contienne des techniques miracles ou des astuces directement applicables, non, ce livre pose plutôt les bases de la réflexion que doit être celle d'un trader qui a l'intention de gagner un tant soit peu d'argent.

Ce bouquin regorge donc de principes généraux, qui sont devenus depuis de célèbres adages. Et même si certains de ces principes sont tellement ''généraux'' qu'ils pourraient être appliqués à la vie de tous les jours, les enseignements que l'on tire de ce livre sont plus précieux que n'importe quel indicateur technique à la mode.

Je vous propose donc non pas un, non pas deux, non pas trois messieurs dames, mais toute une série d'articles vous présentant les principes les plus importants qu'on peut tirer de ce bouquin!!

Vous serez étonnés de constater à quel point ces citations datant de près d'un siècle sont encore pertinentes de nos jours. Vous connaissez forcements quelques uns de ces principes, et bien voilà, vous en avez trouvé la source originelle!

Mais bon, comme vous le savez, j'aime toujours ajouter ma touche personnelle, alors chaque citation sera suivie d'une explication de mon cru!

Chaque article aura son thème et chaque semaine son article. Pour commencer, je vais vous présenter les citations concernant les mauvaises décisions que l'on peut prendre sur les marchés :

Bonnes et mauvaises décisions de trading...

•"En fait, j'ai toujours gagné de l'argent lorsque j'étais certain d'avoir raison avant même de prendre position. Ce qui me perdait c'était de vouloir prendre sans cesse de nouvelles positions".

•"C'est le besoin d'agir sans cesse et sans raison valable qui est la cause de tant de pertes à Wall Street, même chez les professionnels".

•"Personne ne peut disposer de raisons valables pour acheter ou vendre tous les jours".

Là, Jesse Livermore met en lumière un biais courant chez beaucoup de trader : Ne pas être capable de rester à l'écart du marché, être ''position-addict''. Si on a toutes les bonnes raisons de prendre une position, on y va. Sinon, on s'abstient, tout simplement... Parce qu'il est impensable que des opportunités réellement profitables se présentent tous les jours, à moins d'avoir vraiment l'oeil sur tous les marchés...

•"Celui qui a raison a toujours deux alliés à ses côtés : les conditions de base et tous ceux qui ont tort."

Avec cette phrase, Livermore résume les raisons pour lesquelles certains ''vents de panique'' sur les marchés peuvent être extrèmement profitables pour certains... Par ''conditions de base'', l'auteur entend ''fondamentaux'', c'est à dire les bilans et résultats pour les entreprises par exemple. Ainsi, si un vent de panique fait chuter le cours d'une action en dessous de sa ''valeur réelle'' (valeur réelle de la société / nombre d'actions), cela crée de grosses opportunités pour ceux qui ont su rester de marbre, et se fier à des éléments tangibles au lieu de céder à la panique. Car une fois la panique passée, tous les ''moutons'' voudront racheter aussi vite qu'ils ont voulu vendre (et donc faire rapidement monter les cours), mais pour eux, il sera trop tard...

•"Sans confiance dans son propre jugement, personne ne peut aller bien loin."

Là, on rejoint ce qu'on disait juste avant : Pour ne pas céder aux paniques injustifiées, il faut avoir confiance en soi et en son jugement, et avoir des certitudes assez fortes pour ne pas être perturbé par les avis contraires, et croyez moi, c'est vraiment plus facile à dire qu'à faire...

•"La seule chose qu'on ait à faire quand on réalise qu'on se trompe, c'est d'avoir raison en cessant d'avoir tort."

Quand on a pris une position et qu'on se rend compte qu'on a eu tort : ON COUPE, et on se contente pas de prier pour que ca aille mieux! On a raison dès qu'on se rend compte qu'on a eu tort...

•"C'est le fait d'avoir tort, pas le fait de perdre, qui nuit le plus à votre portefeuille et à votre âme."

Jesse Livermore explique ici que ce n'est pas grave d'accuser des pertes, l'important étant de ne pas les laisser enfler. On peut avoir tort, mais comme il disait dans la citation précédente, on a raison dès qu'on sait qu'on a eu tort... L'important n'est donc pas de gagner à chaque fois, mais d'avoir assez souvent raison pour que le bilan soit positif.

•"J'ai fait exactement ce qu'il ne fallait pas faire. Je perdais sur le coton et j''ai conservé ma position. Je gagnais sur le blé et j'ai vendu ma position."
•"Il faut toujours vendre la position qui est perdante et garder celle qui est gagnante."

Avec ces deux citations, Livermore souligne l'erreur la plus commune dans le trading : Vendre trop tôt une position gagnante, et conserver trop longtemps une position perdante. Ici, on parle de psychologie, on parle de la peur, de l'espoir et de l'aveuglement. Un trader qui garde trop longtemps une position perdante ne veut pas admettre qu'il a eu tort, il se dit que le vent va tourner en se basant uniquement sur l'espoir. Un trader qui coupe trop tôt une position gagnante manque de confiance en lui, et s'étonne presque d'avoir eu raison. Alors il coupe, en se disant que ce qu'il a gagné c'ets déjà bien, pour ensuite se rendre compte qu'il avait vraiment raison et qu'il aurait pu gagner trois fois plus.

•"De toutes les erreurs de la spéculation, il n'y en a pas de plus grave que d'essayer de moyenner une position perdante."

On rejoint encore une fois le principe selon lequel il faut rapidement admettre qu'on a eu tort quand c'est le cas. L'auteur met donc en lumière une erreur courante : augmenter la taille d'une position perdante afin de faire baisser mathématiquement son prix d'achat moyen, dans l'espoir d'une remontée future. Cela peut être judicieux dans certains cas, mais il faut être certain d'avoir raison quand la majorité a tort... Mais d'une manière générale, il vaut mieux couper tôt, et passer à autre chose, surtout quand on trade à court terme.

•"Aucune personne raisonnable ne peut se plaindre de payer pour ses erreurs."

Les erreurs forgent l'expérience, c'est ce que Livermore semble vouloir dire ici. Une erreur serait en effet moins marquante si elle n'occasionnait pas une ''paume''... On peut aussi penser que l'auteur paraphrase simplement l'expression populaire ''on ne peut s'en prendre qu'à soi même'', ce qui est particulièrement pertinent quand on parle d'erreur de trading...
Admin
Admin
Admin

Messages : 151

https://borsacasa.forum-pro.fr

Revenir en haut Aller en bas

CITATIONS DES TRADERS CELEBRES Empty Re: CITATIONS DES TRADERS CELEBRES

Message par Forex hunter le Lun 5 Avr - 5:55

* N'essayez pas d'avoir raison contre le marché. Sinon vous irez au devant de lourdes pertes…


* Ne pas faire de moyenne à la baisse.


* La patience est une arme non négligeable pour le trader


* Coupez rapidement vos pertes et laissez courir vos gains.


* Jouez la tendance « The trend is your friend »


* Un prix bas ne veut pas dire, bonne affaire… Le prix reflète la pensée commune…


* Ne pas vouloir à tout prix être sur le marché. Il vaut mieux être en dehors du marché que dedans en subissant des pertes.


* Mettre des stops loss/de protection en cas de baisse du marché. Protéger son capital n'a pas de prix.


* Pyramidez votre position lorsque vous êtes dans la tendance.


* Utilisez des graphiques sur des horizons de temps différents selon votre profil de trading.


* Les Bourses ne traduisent pas l'état des économies, mais la psychologie des investisseurs.
Françoise Giroud (Auteur, journaliste et ancien ministre français)


* Il y a deux cas dans lesquels un homme ne devrait pas spéculer en Bourse : quand il n'en a pas les moyens et quand il en a.
Mark Twain (Ecrivain et humoriste américain)


* On est volé à la Bourse comme on est tué à la guerre, par des gens qu'on ne voit pas.
Alfred Capus (Journaliste et auteur dramatique français)


* En bourse il faut acheter la rumeur et vendre la nouvelle.
Dicton populaire


* Il faut acheter au son du canon et vendre au son du violon.
Dicton populaire


* Tout bonheur matériel repose sur des chiffres.
Honoré de Balzac (Romancier français)


* Il vaut mieux se couper la main qu'attendre et devoir se couper le bras.


* L'investisseur actif doit se pénétrer de ce principe : il doit apprendre à rester inactif


* Les arbres ne montent pas jusqu'au ciel, la Bourse est faite du même bois


* Il ne faut pas mettre tous les oeufs dans le même panier.


* Quand Wall Street éternue, le Bourse de Paris s'enrhume.


* Quand les pétrolières montent, la baisse est proche.


* J'ai fait fortune en vendant toujours un peu trop tôt.


* En bourse, tout ce qui est évident est évidemment faux


* La seule manière de gagner rapidement de l'argent consiste à ne jamais être pressé


* Le sang chaud et la tête froide : tel devrait être le maître mot du spéculateur
Forex hunter
Forex hunter

Messages : 14

Revenir en haut Aller en bas

CITATIONS DES TRADERS CELEBRES Empty Re: CITATIONS DES TRADERS CELEBRES

Message par Admin le Lun 5 Avr - 6:01

Citations Savoureuses de Warren Buffet


La marée basse
« C’est quand la mer se retire qu’on voit ceux qui se baignent nus. »

Toujours gagner
« À la Bourse, il y a deux règles fondamentales à respecter. La première est de ne pas perdre, la seconde est de ne jamais oublier la première. »

Les objectifs
« Notre but est de découvrir des compagnies extraordinaires à des prix ordinaires et non des compagnies ordinaires à des prix extraordinaires. »

Un langage simple
« Quand des gens intelligents expliquent leurs idées à un orang-outang, cela améliore la qualité de leur prise de décision. »

« L’oracle d’Omaha »
« Dans le monde des affaires, le miroir arrière est hélas toujours plus clair que le pare-brise. »

Eviter le naufrage
« Si jamais vous vous retrouvez dans un bateau qui coule, l’énergie pour changer de bateau est plus productive que l’énergie pour colmater les trous. »

A contresens
« La plupart des gens s’intéressent aux actions quand tout le monde s’y intéresse. Le moment d’acheter est quand personne ne veut acheter. Vous ne pouvez acheter ce qui est populaire. »

La guerre de classes
« Tout va très bien pour les riches dans ce pays, nous n’avons jamais été aussi prospères. C’est une guerre de classes, et c’est ma classe qui est en train de gagner »

Bien connaître ce que l’on achète
« Si vous ne connaissez pas les bijoux, connaissez le bijoutier »

Ne pas suivre la tendance
« Soyez craintif quand les autres sont avides. Soyez avide quand les autres sont craintifs. »

Investir sur le long terme
« Achetez seulement des choses que vous serez parfaitement heureux de posséder si le marché s’effondre pendant 10 ans. »

L’indépendance
« Vous n’avez pas raison parce que d’autres sont d’accord avec vous. Vous avez raison parce que vos faits sont exacts et que votre raisonnement est juste. »

Sortir du trou
« Quand on est dans un trou, la pire chose à faire est de continuer de creuser. »

Les bons dirigeants ne suffisent pas
« Les bons jockeys obtiennent des résultats sur les bons chevaux, mais aucun sur les canassons. »

Préparer sa succession
« Quand vous cherchez des gens à recruter, vous devez rechercher trois qualités: l’intégrité, l’intelligence et l’énergie. Et s’ils ne possèdent pas la première, les deux autres vous tueront. »

Les grandes théories
« Dans la nouvelle théorie de gestion de portefeuille, il y a beaucoup de petites lettres grecques et toutes sortes de choses qui vous font croire que vous êtes en avance. Mais il n’y a pas de valeur ajoutée. »

Les héritiers
« Une personne très riche doit laisser suffisamment à ses enfants pour qu’ils fassent ce qu’ils veulent mais pas assez pour qu’ils ne fassent rien. »

Le prix et la valeur
« Le prix est ce que vous payez. La valeur est ce que vous gagnez. »

Une fiscalité injuste
« Le système des impôts a complètement dévié en faveur des riches aux dépens des classes moyennes au cours des 10 dernières années. C’est dramatique. »

Les erreurs
« Je veux pouvoir expliquer mes erreurs. C’est pourquoi je ne fais que des choses que je comprends. »

Les prévisions
« Les prévisions vous en disent beaucoup sur ceux qui les font, elles ne vous disent rien sur l’avenir. »

L’ombre des prédécesseurs
« Quelqu’un s’assoit à l’ombre aujourd’hui parce que quelqu’un d’autre a planté un arbre il y a longtemps. »

« Un sondage n’est pas un substitut à la réflexion. »

« Vous n’avez pas raison ou tort parce que d’autres sont d’accord avec vous. Vous avez raison parce que vos faits sont exacts et votre raisonnement est juste. »

« Si une compagnie fait bien, son titre suivra éventuellement. »

« Ce que nous faisons est à la portée de tout le monde. Il n’est tout simplement pas nécessaire de faire des choses extraordinaires pour obtenir des résultats extraordinaires. »

« Quand un dirigeant avec une réputation d’excellence s’attaque à une entreprise avec une réputation de médiocrité, c’est la réputation de l’entreprise qui demeure intacte. »

« Quelqu’un s’assoit à l’ombre aujourd’hui parce que quelqu’un d’autre a planté un arbre il y a longtemps. »

« Ne demandez jamais à un barbier si vous avez besoin d’une coupe de cheveux. »

« Mieux vaut avoir approximativement raison qu’avoir précisément tort. »
Admin
Admin
Admin

Messages : 151

https://borsacasa.forum-pro.fr

Revenir en haut Aller en bas

CITATIONS DES TRADERS CELEBRES Empty Re: CITATIONS DES TRADERS CELEBRES

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum